Cycle sexuel

La puberté de la chienne intervient vers l'age de 8 - 10 mois. Chez les races de petite taille la puberté est plus précoce (6 mois), chez les races de grande taille, elle est plus tardive (18 mois).

La sexualité chez la chienne n'est pas permanente : la chienne est féconde à certains moments qu'on appelle "chaleurs". Ces chaleurs reviennent environ tous les 7 mois. Mais cet intervalle varie d'une race à l'autre allant de 4 mois à 12 mois (comme chez la louve et chez certaines races).

De ce fait et contrairement à ce que l'on entend parfois, les chaleurs ne sont pas liées aux saisons.

Il n'y a pas de ménopause chez la chienne. Les chaleurs ont tendance à s'espacer et à devenir plus discrètes, mais même ralentie, l'activité hormonale continue.

Les chaleurs se caractérisent par des pertes sanguinolentes au niveau de la vulve et par une modification du comportement. Cette modification du comportement rend la chienne aggressive envers les mâles (au début) mais aussi vis à vis des femelles qui vivent avec elle. Cette aggressivité vis-à-vis des femelles peut entraîner des bagarres parfois très violentes entre 2 chiennes vivant ensemble et ayant entre-elles une relation hierarchique mal définie.

Au cours de ses chaleurs la chienne passe par 2 phases différentes. Au début elle refuse le mâle (attitude aggressive), à ce moment elle n'est pas féconde. Ensuite, au bout d'une dizaine de jours, elle accepte le mâle en même temps qu'elle devient féconde (à ce moment les pertes deviennent jaunes, moins sanguinolentes).

Si la fécondation est désirée, la saillie doit avoir lieu 2 jours après l'ovulation soit aux environs du 10 ème - 12 ème jour après le début des chaleurs.

Mais la durée des chaleurs étant variable d'une chienne à l'autre et le début des chaleurs étant parfois difficile à évaluer, il est préférable d'avoir recours à une méthode objective : dosage de la progestérone dans le sang (quand ce taux atteint un certain seuil l'ovulation se déclenche et la chienne devient féconde) ou frottis vaginal (la forme des cellules change sous l'influence de la progestérone).

Pour de nombreux propriétaires de chienne, les chaleurs sont plutôt un inconvénient à cause du risque de gestation non souhaitée. c'est pourquoi un grand nombre de techniques de contraception ont été développées.