Si vous souhaitez me poser une question, envoyez-la moi par e-mail

à l'adresse suivante : Jean-Claude.LAURENT@wanadoo.fr

ou sur le news-group : news:fr.rec.animaux

Je ferai mon possible pour vous répondre sous 48 h.

 

 


De : richard fourre

notre chiot de 2 mois et demi a une carence en calcium, ses pattes avant sont devenues toutes "molles" en en quelques jours, apres une piqure de calcium chez le veto, ça a completement disparu en une semaine.

Mais voila, 15 jours aprés ça recommence!

On ne lui donne que des croquettes royal junior, est-ce que c'est vraiment complet?

Je lui ai donné un yaourt ce soir, 180mg calcium, est-ce assez en dose journaliere? merci de vos conseils

A bientot

Si ton chien est nourri au RCCI junior (AGR 36), comme avec n'importe quel aliment du commerce, il est impossible qu'il soit carencé en calcium.

Peut-être ton véto a-t-il simplifié l'explication, car il ne lui a certainement pas injecté que du calcium (il n'existe pratiquement pas de calcium injectable, sauf en Intra veineuse). Il lui a certainement fait une injection d'un composé contenant plus que du calcium.

A l'heure actuelle les carences en calcium sont tout à fait exceptionnelles. On constate au contraire bien souvent des excès de calcium. Cet excès de calcium alimentaire entraîne une baisse de la digestibilité d'autres éléments (comme le phosphore) ce qui induit des carences en ces autres éléments.

Que lui donnes-tu en plus de son AGR36 ?

Si tu lui donnes un peu de poudre contenant du calcium, tu te retrouve dans le cas de figure que j'explique plus haut.

Si tu lui donne autre chose qui soit énergétique (des pâtes du riz, de la viande, de l'huile, du gras, du yaourth etc...) alors là le danger est encore plus grand car la particularité de l'AGR36 est d'être très riche en protéine (36% justement, alors que la plupart des autres aliments junior grandes races en contiennent moins de 30%), tout en étant modéré en énergie (# 4 000 Kcal). Si tu ajoutes un tant soit peu d'énergie, tu déséquilibres ce formidable potentiel protéique et ton chien va grandir beaucoup trop vite, et là tu risques des problèmes de croissance.

Je dis bien que l'AGR36 est un excellent aliment à la condition expresse de ne RIEN AJOUTER (et de veiller à ce que le chiot ne rajoute rien de sa propre initiative comme les croquettes du chat, le pain aux oiseaux, la poubelle...).

 


De Guylaine Coutu

Bonjour,

Je ne sais pas si vous pourrez me répondre, il s'agit je crois d'une question un peu difficile. Et bien voilà...

Je possède 3 huskies sibériens. Dernièrement, mon mâle a été malade et je lui ai fait fait un bilan sanguin complet pour essayer d'en savoir la cause. Nous n'avons rien trouvé qui pouvait expliquer les symptômes qu'il démontrait (il va d'ailleurs beaucoup mieux depuis) mais le vétérinaire m'a dit que le bilan sanguin de mon chien montrait un taux anormalement élevé de lipides dans le sang.

J'ai fait faire il y a déjà un certain temps un bilan sanguin à sa soeur (même parents mais portées différentes) et elle montrait les mêmes anomalies. Mes chiens ont pourtant une excellente alimentation. La question que je me pose est si ce taux de lipides peut être normal pour le husky. Il peut bien entendu s'agir d'un problème héréditaire, mais comme le husky souffre déjà d'une insuffisance pancréatique, et qu'il est conseillé d'apporter une alimentation plus riche en lipides aux huskies qu'aux autres races, ces deux facteurs m'amènent à penser que le taux élevé de lipides est peut-être normal chez cette race.

Mon vétérinaire n'a malheureusement pas pu répondre à ma question. Je crois en fait que peu de vétérinaires connaissent ces paticularités, peut-être êtes vous au courant??

Je vous remercie d'avance pour toute réponse,

Il n'est pas exact de dire que le husky nécessite, du fait de sa race, une alimentation riche en lipides.

C'est simplement que pour un chien de traineau qui travaille réellement et dans des conditions climatiques extrêmes, les besoins en énergie sont multipliés par 4. Comme il n'est pas possible de lui faire ingurgiter 4 fois plus d'aliment, on lui donne un aliment plus énergétique, donc contenant plus de lipide (les lipides apportent 2 fois plus d'énergie que les glucides ou que les protéïnes).

On arrive ainsi à des rations contenant jusqu'à 50 % de lipides. Dans ton cas, peut-être que tes chiens n'ont pas des besoins si élevés, nécessitant une alimentation aussi riche en lipide.

Un autre point très important est qu'il faut faire une transition très soignées entre le régime des périodes de repos et le régime des périodes de travail. Cette transition doit durer 1 mois (dans un sens comme dans l'autre). Une transition trop brutale, peut se traduire par un taux de lipide trop important.

 


 

De : Hélène

Mille bonnes raisons de préparer la potée de Médor ou Félix soi-même...

Résumé de : http://www.geocities.com/HotSprings/1158/PETFOOD.HTM The Truth About Commercial Pet Food :-(

Les ingredients des Petfood :

Toutes sortes de sous-produits animaux (têtes, pattes, oesaophages, intestins, poumons, rein, rate, foie etc) ainsi que des parties saisies car impropres à la consommation humaines (zones d'implantation des hormones, lésions, tumeurs etc). Cadavres d'animaux et même cadavres d'animaux familiers euthanasiés.

La plupart des firmes fabriquant ces petfoods sont des filiales de grands groupes alimentaires, ce qui leur permet de recycler leurs rebuts.

Des produits végétaux qui remplacent certaines protéines animales (soja, maïs, coques d'arachides moisies contenant des aflatoxines etc). A noter une pratique qui consiste à fractionner les ingredients provenant d'une même source de façon que classés individuellement par ordre d'importance ils arrivent en 2° et 3° position (alors que leur quantité totale les aurait classé en premier). De plus il existe une tolérance qui permet de garder 6 mois l'étiquetage d'un produit même si sa composition a changé, ce qui est la règle dans le cas des formules ouvertes (où la composition change tous les jours au grè du cours des composants).

Des graisses provenant du mélange de toutes sortes de matières grasses plus ou moins rancies et altérées.

Les additifs des Petfood :

Certains couramment utilisés en alimentation humaine (BHT, BHA) qui ont fait la preuve de leur inocuité (à titre individuel) mais dont on ne connait pas l'effet potentialisateur sur d'autres produits légèrement toxiques ou cancérigènes.

D'autres (ethoxyquin), interdits en alimentation humaine mais tolérés en alimentation animale à faible dose pour conserver les fourrages, se retrouvent à des doses beaucoup plus importantes dans les petfoods. Les protocoles des études de toxicités menées dans les années 60, seraient refusées à l'heure actuelle.

Les procédés de fabrication des Petfood :

Les températures et les pressions utilisés lors de la fabrication des aliments détruisent ou dénaturent certaines protéines comme la taurine (pourtant indispensable chez le chat) ou comme les enzymes que l'organisme est alors obligé de produire (d'où hypertrophie du pancréas)

Les maladies imputables aux Petfood : insuffisance rénale, allergie, cancer, arthrose, obésité, cardiopathie, problèmes dentaires.

En tant que vétérinaire, je tiens à apporter les éléments suivants :

- En Europe l'utilisation des sous-produits animaux cités (têtes, pattes, oesaophages, intestins, poumons, rein, rate, foie etc) est légale (à l'exception notoire des cadavres d'animaux qui sont bien sûr TOTALEMENT interdits, mais il doit en être de même aux USA).

- Les parties saisies ne peuvent être utilisées dans l'alimentation animale que dans les cas où elles sont saisies pour défaut d'aspect. Les saisies pour raisons pathologiques (abcès, tumeurs) sont interdites.

- En Europe, l'utilisation d'hormones et d'anabolisants est TOTALEMENT interdite (ce qui est la cause d'un différend commercial majeur avec les USA).

Il faut être conscient malgré tout, que des croquettes pour chat commercialisées par un fabricant français très connu, sont en fait fabriquées au Brésil...

- En ce qui concerne les composants végétaux et les matières grasses, il y a peu de différence avec les USA. L'utilisation de végétaux dans l'alimentation des carnivores ne me semble pas en soi poser problème : un animal dans la nature dévore généralement sa proie en commençant par la panse et les intestins, ce qui lui permet justement d'avoir les apports végétaux nécessaires.

Pour ce qui concerne les graisses, le problème est bien réel et la crise du poulet à la dioxine a bien montré que des risques existaient dans ce domaine.

Pour ce qui est des ingrédients, je précise qu'il existe un fabricant français qui n'utilise que des produits destinés à la consommation humaine (ce qui balaye d'un coup tout ces problèmes liés à l'utilisation des sous-produits). Il est vrai que c'est un fabricant indépendant des grands groupes agro-alimentaires.

En ce qui concerne les procédés de fabrication, la destruction de certains éléments est réelle et certains fabricants rajoutent à la fin les composants essentiels qui ont été détruits (comme la carnitine).

Je précise qu'il existe un autre procédé de fabrication qui s'appelle la déshydratation à froid (qui respecte donc ces éléments), mais à ma connaissance 1 seul fabricant l'utilise (car ce procédé ne permet pas d'agglomérer des particules alimentaires fines provenant des sous-produits d'abattoir).

Concernant la "recrudescence" des maladies citées (insuffisance rénale, allergie, cancer, arthrose, obésité, cardiopathie, problèmes dentaires), il n'y a que l'allergie qui puisse effectivement être imputée à l'alimentation industrielle (essentiellement à cause de l'emploi de multiples sources et des additifs).

Toutes les autres maladies sont de façon indiscutable dues au viellissement des populations canines et félines qui ont vu leur espérance de vie pratiquement doubler en 30 ans. Cette augmentation de l'espérance de vie est certainement due en partie à la meilleure qualité de l'alimentation qu'ils reçoivent.

L'obésité, l'arthrose (y compris la dysplasie qui en est une des causes), et les problèmes dentaires, sont plutôt dus à un mode de vie inadaptés (à quoi s'ajoutent des tares génétiques).

Il faut comparer ce qui est comparable : dans le passé, les chiens étaient nourris de restes de table et de soupe faite avec du pain cuit dans de l'eau additionné de lait. J'ai l'occasion de voir encore de nombreux chiens de ferme qui sont nourris ainsi encore aujourd'hui. Leur pelage montre à l'évidence que cette alimentation "traditionnelle" ne leur convient pas.

Personnellement, pour mon chien j'utilise des croquettes faites selon le procédé de déshydratation à froid, à partir de produits destinés à la consommation humaine, et selon une formule "fermée" (donc indépendante du cours des matières premières). Honnêtement, je ne pense pas qu'il soit possible d'atteindre une telle qualité par soi-même.

 


De : andre.girard

Ma chienne une petite bichonne de 6 ans a un problème digestif. Elle ne mange que des croquettes P.R.27 de royal canin, il lui arrive souvent d'avoir des gargouillis qui le pertube. il réclame pour aller dehors manger de l'herbe. il semble souffrir si nous mettons notre main sur son ventre nous sentons des gaz. Comment faire pour soigner notre bichon. Les vétérinaires consultés ne nous ont donné aucun remède ni explication. Pour l'instant dans notre région la neige recouvre le sol et l'herbe se fait plus que rare.

Merçi d'avance.

P.S. nous avons essayé également de lui mouiller les croquettes mais le résultat n'est pas probant.  

Si votre vétérinaire n'a rien diagnostiqué, essayez 1° de vermifuger votre chien (si cela a été fait depuis plus de 6 mois) et changez de marque de croquettes, prenez des croquettes à l'agneau ou au canard qui sont mieux digérées (la marque Impérial Dog au canard est celle que j'utilise personnellement pour mon chien). Ne rien lui donner d'autre à part ses croquettes.

 


De : Christian LB

Je recherche des conseil sur l'alimentation de chiots croisés Beauceron, mon problème, je voudrais savoir à partir de quel age peut on commencer un complément alimentaire, je me demande si la mère suffit encore pour leurs alimentation. Comment s'en rendre compte?

Ils sont huit et ont 4 semaines, ils pèsent en moyenne 2 kg.

Merçi d'avance et à bientot!!!

 En général on commence à 1 mois à proposer des croquettes "Puppy" aux chiots. C'est eux qui vont ainsi compenser les manques éventuels et se sevrer progressivement. Gardez à l'esprit que la nature est quand même bien faite et que les chiens de grande race ont réussi à se développer par le passé sans qu'on se soucie beaucoup de leur alimentation. On admet d'ailleurs que les troubles du squelette et des articulations qui se développent maintenant chez les chiots de grandes races, sont imputables à une alimentation trop riche qui accélère la croissance et fatigue le squelette et les articulations.

 


De : Henri.Meyer

Depuis qu'il est castré mon chien est un goinfre; il est devenu boulimique et ramasse tout ce qui traîne à sa portée

 Cela arrive assez souvent après une castration. Le plus simple est de lui donner des croquettes allégées que vous trouverez chez votre vétérinaire.